Lorsqu’aucune instruction n’est laissée par le défunt, organiser ses obsèques devient alors un véritable casse-tête. Quel plan choisir entre inhumation et la crémation ? Ce dernier concept est peu connu. Dans cet article, nous vous donnons des informations sur cette pratique pour mieux organiser une crémation à Lyon.
Que faire pour un proche décédé sans laisser d’instruction par rapport à ses obsèques.
Dans des pays comme la France, chacun a la possibilité d’organiser ses funérailles. Il suffit de souscrire un contrat obsèques et le tour est joué. Mais lorsque rien n’est fait, il revient aux proches d’organiser les funérailles. Dans ce cas, ils le feront comme bon leur semble. Vous pouvez, bien sûr, faire appel à une société de pompes funèbres pour vous aider à organiser les funérailles. Avec leur aide, vous allez déterminer le plan qui vous convient. Vous pouvez par exemple choisir de procéder à une crémation.

Comment se passe la crémation ?

La technique de la crémation était autrefois peu connue. Mais elle a doublé ces dernières années. Elle représente aujourd’hui 30% des obsèques. C’est une technique qui n’est pas toujours facilement acceptée des proches. Son principe est de brûler la dépouille du défunt dans un crématorium. Cela permet de le réduire en cendres. Qui voudrait voir un de ces proches brûler ? Personne ! Bien que le défunt ne ressente pas la douleur du feu en ce moment-là, ce sont des circonstances qui arrachent quelques larmes aux parents et amis. Lors d’une incinération, le corps du défunt est dans un cercueil.
Avant le déroulement de l’incinération, un policier est chargé d’apposer un scellé sur le cercueil du défunt. Cela fait qu’il ne sera plus ouvert et transporté au crématorium. Pour une personne d’un gabarit moyen, la crémation dure environ 1h30 mn.
C’est une opération qui a lieu à 850°. A la fin, il ne reste plus que de cendres et des fragments d’os. Si vous souhaitez les disperser afin qu’il ne reste plus qu’une poudre, il faut procéder à une pulvérisation des cendres.
Les cendres refroidissent après deux heures de temps environ. Ce n’est qu’après ce temps que vous pouvez les prendre pour aller les disperser mais pas n’importe où.

Magasin funéraire

Où disperser les cendres ? Voici ce que prévoit la loi

Il y a une loi qui régit la dispersion des cendres d’un défunt. Avant cette loi, vous pouviez rencontrez des cendres de dépouille un peu partout dans la rue. Pour réglementer les pratiques, une loi fut votée en 2008.
Selon l’article L2223-18-2 CGCT de cette législation il est interdit à toute famille de conserver les cendres dans leur domicile. Cela a permis de limiter les conflits liés à la garde de l’urne. Néanmoins, il est possible de disperser les cendres et de conserver l’urne vide chez soi. La cendre est soit dispersées dans un espace aménagé ou site cinéraire. La famille peut aussi décider de la répandre dans la nature. Dans ce cas, l’entreprise de pompes funebres qui a assuré la démarche des funérailles doit faire la déclaration au Maire. Cette précaution permet d’enregistrer l’identité du défunt.
Les familles ont aussi la possibilité de déposer l’urne dans une case de columbarium ou dans une caverne. Elles peuvent aussi disperser les cendres dans le jardin du souvenir d’un cimetière.
Si la crémation doit poser un problème médico-légal, il revient au parquet de donner l’autorisation. Cela fait suite à une éventuelle autopsie effectuée par un médecin légiste. C’est à la famille de prendre les frais en charge. Pour un décès à l’étranger, c’est le maire de la commune où la crémation sera pratiquée qui donnera l’autorisation.

Dans quel délai se fait la crémation ?

En France, la crémation peut avoir lieu au moins 24 heures après le décès. Ce temps permet de faire les démarches médicales (l’obtention du certificat de décès par exemple). Mais le temps maximum est de six jours suivant le décès. Les dimanches et les jours fériés ne comptent pas dans ce calcul. Pour des circonstances particulières, une dérogation est possible. Dans ce cas, c’est le préfet du lieu de crémation qui donne son autorisation.
Après la crémation, les cendres funéraires sont pulvérisées. Elles sont ensuite recueillies dans une urne qui doit mentionner sur une plaque à l’extérieur de celle-ci. C’est pour indiquer le lieu de la crémation et l’identité du défunt. Cela facilite l’acheminement de l’urne (surtout pour un décès à l’étranger).

pompes funebres pourquoi les appeler

Destination des cendres

Pour le transfert de cendres, il faut que la destination soit bien mentionnée sur l’urne. Dans le cas contraire, elle sera gardée au maximum un an au crématorium qui a effectué la crémation. Un lieu de culte peut aussi servir à conserver les cendres funéraires. Ce point nécessite l’accord de l’association qui est chargée du lieu de culte. Mais si le délai est dépassé et que l’association constate toujours une absence de décision, elle peut disperser les cendres dans le cimetière de la commune. Elle peut aussi le faire dans un lieu prévu à cet effet.

Où trouver une bonne société de pompes funebres pour la crémation à Lyon

Pour vous aider à organiser vos funérailles, plusieurs entreprises de pompes funebres vous proposent leurs services. Quel critère doit guider alors votre choix ? Voici nos conseils.
Avant de confier vos obsèques à l’une de ces entreprises, je vous recommande de bien analyser leur devis. Sur le site ecobseques, vous pouvez facilement avoir des pompes funèbres pas cher pour une crémation à Lyon.
Vérifiez que le devis est un prix TTC. Il doit inclure toutes les démarches et formalités et l’organisation de la cérémonie. Il doit pouvoir couvrir tous les frais liés à tout ce qui intervient dans l’organisation de funérailles (achat de cercueil, location de corbillard, du crématorium, etc…).

En somme…

Il est souvent difficile de trouver de bons plans pour organiser des obsèques. Surtout quand il s’agit d’une crémation, les choses deviennent souvent compliquées. Heureusement que le site ecobseques est là, prêt à vous accompagner dans vos démarches. Je vous conseille de visiter cette plateforme pour mieux organiser vos funérailles.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.